Brouillard d’huile

Trois façons de bien faire les choses.

En particulier dans le traitement mécanique où il y a des processus de travail qui produisent des brouillards d’huile et des fumées.
Trois technologies fondamentales sont utilisées pour les traiter :

Filtre centrifuge

Les brouillards d’huile sont filtrés par le principe de la force centrifuge. L’huile est séparée et drainée à l’extérieur du filtre.

Filtre statique

Les brouillards d’huile sont filtrés au travers de cartouches spéciales. Le système est spécifique pour traiter les émulsions et les mélanges.

Filtre de coalescence

Le principe de filtration utilisé est la coalescence. Le système est spécifique pour le traitement des applications lourdes en présence de vapeurs d’huile.

Filtre centrifuge Cleanmist

Aspirateur centrifuge de brouillards d’huile.

La gamme CLEANMIST® comprend un large choix de filtres centrifuges et électrostatiques pour brouillard d’huile qui conviennent à toutes les applications.

L’air pollué par le brouillard d’huile ou le liquide de refroidissement est efficacement aspiré dans le filtre centrifuge, via l’entrée protégée par une grille qui empêche
l’aspiration de matières solides. Un diffuseur en forme de cône assure la répartition uniforme des particules de brouillard ou de vapeur à l’intérieur du tambour, où elles sont rapidement entraînées et poussées vers les panneaux filtrants. Lors de leur passage au travers des panneaux (mousses filtrantes) , les particules se coalescent, formant des gouttelettes qui sont ensuite dirigées vers l’extérieur par un tuyau d’évacuation spécifique. L’air purifié est ainsi canalisé vers la partie supérieure du filtre centrifuge où si nécessaire peux être traité par une cartouche finale (cartouche après filtre) ou avec un filtre final électrostatique FEF.

Option :

  • Silencieux Filtres HEPA,
  • Filtre final électrostatique (FEF),
  • Systèmes de pré-drainage pour éviter la surcharge des filtres,
  • Des chicanes pour assurer une performance optimale,
  • Large gamme de support pour des exigences d’installations spécifiques,
  • Instruments permettant de notifier l’état des filtres, y compris une jauge d’utilisation pour déterminer les besoins de maintenance.

FEF – Filtre Electrostatique Final

Le FEF (Filtre Electrostatique Final) fonctionne sur le principe de l’ionisation des particules polluantes.
L’air quitte le filtre Cleanmist® et traverse une section ionisante où les particules jusqu’à 0,03 micron reçoivent une forte charge électrique.
Le flux d’air passe dans une seconde section de collecte composée de plaques à charge électrique négative.
Les particules contaminantes ionisées sont attirées par les plaques et y reste collées.

Filtre statique MIST Compact

Filtre brouillard d’huile

Le filtre à huile Mist compact® est conçu pour des systèmes centralisés.

Il s’agit d’un filtre à effet de charbon pour la réduction des brouillards d’huile émulsionnées, composée de cartouches plissées en fibre de verre avec une efficacité H13 et d’une membrane (chaussette) externe en polypropylène.
La structure du MIST COMPACT® est équipée d’un grand panneau d’inspection pour faciliter toutes les opérations d’assemblage et
d’entretien.
L’air pollué pénètre dans le filtre en passant par un pré séparateur qui favorise le ralentissement du débit et ainsi la séparation des particules les plus grossières.

Les déchets sous forme liquide passent d’abord par un pré-séparateur dans un treillis métallique, puis passe au travers des cartouches de fibre de verre déposant ainsi le contaminant à l’extérieur de celles-ci, tandis que l’air pur est évacué de la tête du filtre.
Les particules d’huile collectées sont expulsées par un tube de drainage placé dans la partie inférieure du filtre.

Filtre à coalescence MCOS

MCOS est un système de filtration conçu pour séparer l’huile et les particules de fumée de l’air dans des conditions de travail difficiles, en utilisant le principe de la coalescence.

Le courant d’air passe à basse vitesse au travers de l’élément de filtration en fibre de verre multicouche, ici la coalescence réelle se produit. En superposant les couches de plus en plus épaisses des milieux filtrants, les microparticules de polluants sont agglomérées, atteignant des dimensions macroscopiques.
Contrairement aux filtres statiques traditionnels, le filtre à coalescence ne fonctionne pas exclusivement avec le colmatage, puisque les particules atteignent un poids suffisant pour s’écouler par gravité dans le réservoir de collecte, augmentant ainsi considérablement la durée de vie utile du filtre. Une fois que l’élément de filtration
a été dépassé, le courant d’air revient à l’élément suivant avec une vitesse assez basse pour ne pas faire glisser les particules les plus fines. Toutefois, pour assurer un
niveau plus élevé de purification, l’air filtré est encore purifié en passant par un système de type AFF.